Au service de vos beaux yeux depuis 1966
LUNEYES-LOGO-2023

L'hypermétropie

 

 

 L’hypermétrope peut voir net de près et de loin, mais au prix d’un effort 

 

d’accommodation (difficulté à faire la mise au point par l’autofocus). C’est pour cela que 

 

l’hypermétropie est dépistée moins facilement que les autres anomalies optiques. L’oeil 

 

fatigue rapidement et finit par voir mal de près et de loin.

 

 

 

L’oeil hypermétrope est trop court et l’image se forme en arrière de la rétine. Il doit 

 

accommoder en permanence à toutes distances, pour tenter de remettre l’image nette sur 

 

la rétine. La vision ne peut être nette que si l’accommodation se fait bien.

 

 

 

L’hypermétropie est très fréquente chez les enfants et peut être à l’origine d’un strabisme. Elle 

 

peut être bien tolérée et sans symptômes si elle est faible. Elle peut être importante ou 

 

décalée d’un oeil à l’autre et elle entraîne alors une fatigue visuelle à la lecture et à 

 

l’attention soutenue.

 

 

Chez l’adulte, l’hypermétropie peut se manifester tardivement, voire après 40 ans.

 

Les symptômes principaux précédant la baisse d’acuité visuelle, sont la fatigue oculaire et les 

 

maux de tête (céphalées frontales). Ils sont plus fréquents en fin de journée ou après une 

 

lecture prolongée.

 

 

                                        Comment corrige-t-on L’hypermétropie ?

 

 


 

L’hypermétrope est corrigée par des verres qui ont un effet « loupe » plus ou moins 

 

prononcé.

 

 

Ce sont des verres convexes ou convergents caractérisés sur l’ordonnance par un chiffre 

 

positif (exemple : hypermétropie de + 2 dioptries). Ces verres sont plus épais au centre 

 

qu’en périphérie.

 

 

Les lentilles de contact corrigent également ce type de défaut, en lentilles souples à 

 

renouvellement fréquent, ou en lentilles rigides perméables à l’oxygène.

Scroll to Top